Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

07 janvier 2009

Essai routier complet: Nissan Versa 2009

On peut dire qu'elle fait jaser, la petite Versa. D'abord, elle est la voiture la plus vendue chez Nissan et elle est la seule de sa catégorie à offrir la transmission CVT à rapports continuellement variables. Depuis peu, Nissan offre également une version très dépouillée avec un moteur un peu moins puissant à prix imbattable, question de contourner la crise financière. Au Canada, il s'agit de la version berline tandis qu'aux États-Unis on parle de la version à hayon. Quant à moi, j'avais essayé la version à hayon il y a environ deux ans chez un concessionnaire lors d'un très court essai. Elle m'avait semblé confortable et spacieuse et sa transmission CVT agréable à utiliser. Qu’en est-il lors d'un essai d'une semaine? Certaines de mes conclusions sont confirmées et d'autres méritent d'être nuancées.

La Nissan Versa 2009 à hayon est offerte en deux versions, S et SL, avec transmission manuelle à six rapports de série. On peut leur ajouter la transmission automatique (quatre rapports pour la S et CVT pour la SL) et différents groupes d'équipements pour plus de commodité et de confort. La Versa est parmi les plus imposantes de la catégorie et c'est pourquoi certains acheteurs ont de la difficulté à choisir entre elle et la Sentra. Le profil avant regroupe de grands phares et la calandre caractéristique des voitures Nissan. L'arrière a des airs de mini Murano. La ligne n'est pas déplaisante quoique certaines couleurs paraissent plus dynamiques que d'autres. Mon véhicule d'essai était la version SL avec CVT et ensemble Technologie.

L'accès à bord est aisé à l'avant comme à l'arrière grâce à de larges portières. L'espace est abondant pour les jambes, les hanches et la tête à condition de n'être que quatre personnes à bord. La cinquième place est symbolique. Les sièges sont particulièrement confortables et ils sont déjà « mous » même lorsque neufs. Le support latéral est acceptable. La qualité des matériaux est dans la norme mais ça fait très « gris ». Une bonne position de conduite est facile à trouver. L'affichage est assez simple avec son indicateur de vitesse central à chiffres blancs sur fond noir. De chaque côté de celui-ci sont imbriqués deux autres cadrans circulaires renfermant le compte-tours à gauche et le niveau d'essence à droite. Pas de cadran pour la température du liquide de refroidissement. Seul un voyant lumineux bleu indique que le liquide est froid. La majorité des commandes sont à portée de la main. En fait, il n'y a que l'ajustement des miroirs qui est voilé par le volant. Avec l'ensemble Technologie, on a droit aux commandes sur le volant pour le régulateur de vitesse à droite et la radio ainsi que le Bluetooth à gauche. Parlant de Bluetooth, il est performant et a détecté mon téléphone cellulaire à tous les coups. Le système de son Rockford Fosgate procure un son de qualité supérieure pour une voiture de cette catégorie. Il inclut la radio AM/FM, la lecture de CD et la radio satellite XM avec abonnement en sus, bien sûr! Ce système de son fait parti de l’ensemble Technologie en compagnie des commandes au volant et du volant gainé de cuir. L’espace de chargement est raisonnable pour une voiture de cette taille et peut être agrandi en abaissant la banquette divisée 60/40. Par contre, le seuil de chargement est élevé et l’ouverture n’est pas très large dans le bas ce qui pourrait être problématique pour des colis de grandes dimensions.

La portion sécurité offre le système de coussins gonflables perfectionné (AABS) comprenant les coussins gonflables avant à deux niveaux de déploiement et les coussins gonflables latéraux qui protègent la poitrine des occupants. Les baquets avant sont équipés d’appuie-tête à sécurité active. Les freins ABS ne sont de série que pour le modèle SL sinon vous devrez malheureusement débourser 500$ supplémentaires afin de les obtenir pour le modèle S. L’ensemble ABS comprend aussi l’assistance au freinage et le système de répartition électronique du freinage.

Et maintenant, la mécanique. La Nissan Versa 2009 est propulsée par un quatre cylindres à double arbres à cames en tête de 1,8 litres produisant 122 chevaux. Il est couplé d’office à une transmission manuelle à six vitesses tandis que la version S offre une boîte automatique à quatre rapports en option. Le modèle SL testé était équipé de la boîte CVT (Continuously Variable Transmission), un type de transmission que Nissan utilise dans plusieurs de ses véhicules. Contrairement à ma première impression d’il y a deux ans, la CVT peinait à la tâche dans plusieurs situations. Sous le zéro degré Celsius, elle avait de la difficulté à s’ajuster à un niveau raisonnable, faisant souvent tourner le moteur à 3 000 tr./min. et plus, sans raison apparente. Lors d’une manœuvre de dépassement avec quatre personnes à bord, il a fallu écraser l’accélérateur et faire monter le régime-moteur à plus de 5 000 tours afin de dépasser dans un délai acceptable. Donc, dans une Maxima avec beaucoup de chevaux sous le capot, la CVT peut être agréable à utiliser mais dans une Versa avec beaucoup moins de chevaux, je crois qu’une transmission conventionnelle aurait fait un meilleur travail. Par contre, sur autoroute avec le régulateur de vitesse enclenché, le niveau sonore est faible, la voiture est agréable à conduire et la consommation d’essence très bonne. Donc, la Versa a beau avoir l’un des moteurs les plus puissants de la catégorie, elle est également l’une des plus grosses ayant donc besoin d’un peu plus de chevaux que les autres.

Pour le reste, la suspension est confortable et bien calibrée, la tenue de route est excellente. Le freinage se contente de disques à l’avant et de tambours à l’arrière avec ABS en option pour la S. Malgré la présence de tambours, le freinage m’a semblé adéquat. La Nissan Versa 2009 roule sur des pneus de 15 pouces et les roues en alliage d’aluminium à six rayons sont en option. La direction bien dosée est à assistance électrique.

En bref, l’impression générale que j’ai eu il y a deux ans est la même. La Nissan Versa 2009 est spacieuse, généralement silencieuse et de bonne qualité. Ayez en tête que le modèle S est très abordable mais également très dépouillé. Le seul équipement sur lequel je mets un bémol est la boîte CVT, un type de transmission qui semble aimer les moteurs avec une puissance appréciable et non les moteurs moins performants. Une boîte conventionnelle à cinq rapports aurait probablement fournit une consommation d’essence comparable avec un fonctionnement plus « normal ». C’est une bonne voiture à prix concurrentiel.

Questions, commentaires, opinions? Venez me rejoindre sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici ou sur le site de Critique Auto.

Conditions de l’essai

Réalisé du 27 octobre au 3 novembre 2008.
Journées ensoleillées, pluvieuses et neige légère, entre -3 et 11 C.
Modèle essayé : Nissan Versa SL 2009 à hayon avec ensemble Technologie
Assemblé à Aguascalientes, Mexique
Échelle de prix : 13 598 à 20 348 $
Prix du modèle essayé : 18 748 $ + taxes
Distance parcourue : 769,2 km (39 % autoroute)
Consommation moyenne : 8,5 L/100 km (calculée manuellement)
Véhicule fourni par Nissan Canada.
Merci à Mark James et Rebecca Lucas.

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+