Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

18 mai 2010

Essai routier complet: Nissan Sentra SE-R 2010

La Nissan Sentra a été redessinée en 2007 et à l’époque la Versa venait tout juste de faire son apparition. La nouvelle Sentra était alors passée pas mal inaperçue. Pour 2010, Nissan annonce que sa Sentra est redessinée mais force est d’admettre qu’il faut être perspicace pour voir les changements. En fait, quelques changements aux blocs optiques avant et une grille de calandre légèrement retouchée constituent les principaux changements. On parlera donc de retouches. J’avais essayé la Sentra pour la première fois en 2008 et la voiture m’était apparue très bien. La voiture était agréable à conduire et je préférais dire qu’elle était fiable plutôt que performante.

À la suite de l’annulation d’un autre essai routier, je me suis retrouvé avec la version SE-R de la Sentra 2010, une berline que l’on veut plus dynamique grâce à un moteur un peu plus puissant et une suspension raffermie. La couleur de la carrosserie est aussi exclusive et on a ajouté un aileron sur le coffre. Est-ce que l’exercice est concluant? J’ai senti une différence entre la version régulière et cette version vitaminée mais avant de parler de sensation de conduite, faisons le tour de l’habitacle.

Cette version SE-R de la Nissan Sentra 2010 offre des sièges plus enveloppants sur lesquels on a brodé l’inscription SE-R. Le confort est un peu moins bon que sur le modèle régulier puisque ça cogne un peu plus dur à cause des pneus de 17 pouces de série 45. Le tableau de bord a été lui aussi retouché et les cadrans sont maintenant à chiffres blancs sur fond noir. La radio a aussi été modifié et elle est maintenant munie d'un petit écran. La radio n'affiche toujours pas le titre des chansons. Le système de son lit aussi les CD et les MP3 et la radio satellite peut y être ajoutée en option. Seul bémol à ce nouveau système: le bouton pour le volume est trop petit et glissant. Et comme il n'y a pas de commande au volant... Pour le reste, ça ressemble à l'ancienne disposition. Les molettes de la ventilation sont simples et faciles à contrôler. La version SE-R profite de deux petits cadrans supplémentaires au haut de la console centrale. Il s'agit de la pression d'huile et d'un indicateur de force g. Ce n'est pas vraiment utile pour la conduite automobile mais ça s'ajoute au style sportif. C'est très gris dans l'habitable et il aurait peut-être été intéressant d'ajouter des éléments couleur carrosserie pour différencier encore plus les modèles réguliers des versions SE-R. Le coffre à bagages est de bonne grandeur mais, probablement pour procurer plus de rigidité à la carrosserie, la banquette est fixe. Même pas de trappe à skis. Dommage! Par contre, sur le coffre, Nissan a ajouté un petit aileron qui, malgré sa probable inutilité, ajoute une touche stylistique pas désagréable.

La Nissan Sentra SE-R 2010 cache son plus grand atout sous le capot. Alors que les modèles réguliers sont équipés d'un moteur 2,0 litres, les versions SE-R sont pourvues d'un 2,5 litres qui développe 177 chevaux. Il est couplé à l'unique transmission Xtronic Nissan, une boîte à rapports continuellement variables et palettes de changement de vitesse au volant. La manuelle à six rapports est réservée à la SE-R Spec V. La CVT est plutôt agréable sur l'autoroute. Le problème, c'est en ville, à 50 ou 60 km/h. Le régime-moteur est alors trop bas (autour de 1 100 tours) et on a alors la sensation d'un moteur qui vibre. La solution est d'utiliser le mode manuel que l'on peut activer en pressant le gros M à la gauche du levier de vitesses. Incidemment, ce mode manuel est assez rapide sur les changements de rapports mais il est limité sur la performance puisque les vitesses simulées ne sont pas vraiment bien étagées. La suspension est spécialement calibrée pour accentuer le côté sportif de la Sentra. Sur ma voiture d'essai, des pneus d'hiver Michelin X-Ice y étaient montés alors c'est impossible de savoir si les pneus d'origine sont efficaces. Les freins sont à disques ventilés à l'avant et sont de plus large diamètre sur la SE-R procurant un excellent freinage. La direction fait bien son travail et ne m’inspire pas de commentaires négatifs.

Rien n’a été laissé au hasard en ce qui a trait à la sécurité. Les coussins frontaux et latéraux sont de série sur le modèle SE-R. Des rideaux gonflables sont aussi inclus pour les places avant. Nissan n’a pas non plus fait de concession pour les freins ABS et le système de contrôle de la traction, également installés sur toutes les Sentra SE-R 2010. Les sièges avant sont équipés d’appuie-tête actifs vous protégeant entre autres contre le coup du lapin.

Voilà pour la Nissan Sentra SE-R 2010. Bien honnêtement, je croyais que la SE-R n’était rien d’autre qu’un ensemble esthétique destiné à déguiser un modèle plus « fade » en une Spec V sans les performances. Mais je m’étais royalement fourvoyé! La Sentra SE-R offre un plaisir de conduite amélioré par rapport aux modèles plus « standard ». C’est vrai que l’esthétique est plus dynamique mais il y a aussi les performances du moteur 2,5 litres qui rendent la voiture plus joyeuse, moins ennuyante. Nissan devrait retravailler sa transmission Xtronic CVT qui gagnerait à délaisser un peu l’économie d’essence et à se concentrer plus sur les performances. Gardons l’économie d’essence pour les exemplaires plus normaux. Et malgré toutes ces bonifications, le prix reste raisonnable. Oui, cette Nissan Sentra SE-R 2010 mérite une sérieuse réflexion. Mettez-la sur votre liste des modèles agréables à essayer…

Questions, commentaires, opinions? Venez discuter de la Nissan Sentra SE-R sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.


Conditions de l’essai


Réalisé du 8 au 12 mars 2010.
Journées ensoleillées, entre -5 et 10 C.
Modèle essayé : Nissan Sentra SE-R 2010
Assemblé au Mexique
Échelle de prix : 15 198$ (base), 18 198$ (S), 23 098$ (SL), 21 798$ (SE-R), 23 198$ (SE-R Spec V)
Prix du modèle essayé : 23 658 $ + taxes
Distance parcourue : 512 km (39 % autoroute)
Consommation moyenne : 8,0 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 2 100 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2 150 tours/minute
Véhicule fourni par Nissan Canada.
Merci à Mark James.
Merci au Musée Gilles-Villeneuve de Berthierville. (photos)

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+