Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

15 août 2011

Essai routier complet: Hyundai Sonata Hybrid 2011

Même si je lis beaucoup d’articles sur l’automobile, l’arrivée de cette Hyundai Sonata Hybrid fut une surprise pour moi. Même si je savais que Hyundai travaillait sur des combustibles alternatifs, je n’avais aucune idée qu’elle planchait sur l’hybridation d’un de ces modèles. La Sonata est un modèle de choix puisque la Camry Hybrid et la Fusion Hybrid sont là depuis quelques années en plus de la cousine Kia Optima Hybrid qui vient de se pointer le bout du capot. Et Hyundai n’a pas fait les choses à moitié puisque la Sonata a plusieurs points positifs à son actif.

Comme la majorité des véhicules hybrides présents sur le marché, l’équipement de base est assez étoffé probablement pour mieux faire passer leurs prix d’achat plus élevés. Dans le cas de la Hyundai Sonata Hybrid 2011, il n’y a qu’un ensemble Premium pour faire grimper le prix de cette voiture. Il s’agit d’ajouts qui ne font que bonifier le confort mis à part les pneus de 17 pouces qui concernent la conduite comme telle.

Extérieurement, la Hyundai Sonata Hybrid 2011 se rapproche beaucoup de la version régulière, du moins au premier coup d’œil. Puis, on s’aperçoit que l’Hybrid a perdu sa grande calandre chromée au profit d’une calandre qui rejoint plus celle du Tucson. Les phares et les feux arrière sont également uniques à cette version avec des ajouts de lumières DEL du plus bel effet. Je souhaite que ces phares rejoignent un jour la version régulière. Puis, lorsqu’on regarde les lignes de plus près, de très près en fait, on voit que les lignes latérales ont été retravaillées pour fluidifier la résistance au vent. Si votre œil ne le perçoit pas, regardez à chaque bout du pare-choc arrière. C’est plus anguleux que sur la version normale.

Tout comme dans la Sonata régulière, la version hybride offre un habitacle confortable et spacieux garni de matériaux de bonne qualité. Les sièges de tissus de la version de base sont plus confortables que ceux en cuir et ils m’ont semblé offrir un meilleur support latéral. La nacelle des cadrans offre un cadran inédit à gauche. En lieu et place du tachymètre se retrouve un cadran fournissant des informations sur votre style de conduite. Baptisé « ECO Guide », il vous permet de voir si votre style de conduite est économique. De plus, lorsque le véhicule est entièrement électrique (moteur thermique arrêté), un voyant « EV Mode » s’allume. L’ordinateur de bord est aussi différent et vous pourrez y voir un schéma du fonctionnement des éléments propulseurs. Très intéressant à observer quoique un peu distrayant. Plusieurs commandes sont doublées au volant. Le bloc central regroupe les commandes habituelles pour le système audio et la ventilation avec petit bonhomme façon Volvo. Dans la version Hybrid, la ventilation est bizone c’est-à-dire que chaque personne à l’avant peut ajuster la température comme il le souhaite. Le contrôle automatique est silencieux lorsque la température choisie est atteinte. Le système de son prend en charge les ondes AM, FM et XM (avec abonnement) en plus des CD et des fichiers MP3. Des prises AUX et USB iPod sont aussi de série. Dépendant du lecteur iPod que vous possédez, il pourrait falloir que vous achetiez un fil spécial en option. N’oubliez pas de jumeler votre cellulaire à la connectivité Bluetooth intégré car parler cellulaire à l’oreille est interdit au Québec. Le soir venu, le tout s’éclaire de lumière bleutée ce qui ajoute à l’ambiance feutrée de l’ensemble. La Hyundai Sonata Hybrid 2011 perd le coffre caverneux de la version régulière car les batteries sont situées tout juste derrière la banquette arrière. Hyundai a toutefois réussi à y intégrer une trappe à ski. Bonne idée car la banquette ne se replie pas. Le coffre est quand même de bonne dimension.

Le groupe propulseur est ce qui nous intéresse le plus lorsqu’on achète une voiture hybride. Dans ce cas-ci, le moteur thermique est un quatre cylindres de 2,4 litres à cycle Atkinson et la batterie est au lithium-polymère de 270 volts, les deux produisant 206 chevaux. La transmission est automatique à six rapports et cette voiture hybride roule sur des pneus de 16 pouces spécialement conçus pour offrir moins de résistance au roulement. Le groupe d’options Premium les remplace par des 17 pouces. L’ensemble est assez homogène et quoique le moteur à essence se plaigne un peu en accélération, il est silencieux à vitesse de croisière. Notons que le moteur s’arrête lorsque vous attendez à un feu rouge ou même lorsque vous relâchez l’accélérateur pour faire un arrêt. Les voitures de cette catégorie sont à peu près toutes programmées différemment mais la Sonata m’a surprise lorsque, avec régulateur bloqué à 115 km/h sur l’autoroute, elle s’est mise à rouler en mode tout électrique. Oh! pas longtemps, un peu moins d’une minute! Mais je me suis mis à penser que ce serait une formidable voiture pour faire de longues distances. En effet, contrairement à d’autres véhicules hybrides, la consommation d’essence annoncée de la Sonata Hybrid est plus faible sur autoroute qu’en ville. Hyundai annonce une consommation combinée ville/autoroute de 5,1 L/100 km mais, en fait, j’ai plutôt réussi à faire 6,2. C’est tout de même excellent pour une voiture de ce gabarit. J’aurais peut-être pu faire un peu mieux si j’avais laissé le mode « blue drive » enclenché mais les performances deviennent alors beaucoup moins intéressantes en plus d’un accélérateur qui devient dur. Nul besoin de brancher cette voiture. L’énergie cinétique lors des ralentissements et du freinage est récupérée pour recharger les batteries. Et si ce n’est pas assez, le moteur thermique peut s’en charger. La tenue de route est moins aiguisée que sur la Sonata régulière à cause de pneus à profil plus haut mais on s’entend qu’on ne se procure pas une Sonata Hybrid pour performer mais bien pour sauver sur les coûts de l’essence. Et sous cet aspect, c’est parfaitement réussi. La sécurité est au rendez-vous avec des coussins gonflables partout dans l’habitacle en plus des freins ABS avec répartition électronique de la puissance de freinage et assistance au freinage.

Somme toute, c’est une belle surprise que cette Hyundai Sonata Hybrid 2011. Son fonctionnement est sans reproche et il n’y a qu’une seule fois où j’ai senti un petit tremblement lorsque le moteur thermique démarre. A la longue, on oublie qu’on est au volant d’une voiture hybride et on s’habitue à cette nouvelle façon de conduire. L’habitacle est confortable avec suffisamment d’espace autant à l’avant qu’à l’arrière. Le seul bémol est l’absence de banquette rabattable mais c’est commun à la majorité des véhicules hybrides. Lorsque j’étais au volant, je me disais que c’était la voiture idéale pour un voyage en Floride en se moquant des compagnies pétrolières!

Pour en savoir plus sur les voitures électriques ou hybrides, visitez le site www.voiture-electrique-populaire.fr.  L'équipe de ce site web très complet vous informe sur les dernières avancées de cette technologie d'avenir.  De plus, puisque ce site est européen, plusieurs d'entre vous découvriront des véhicules qui ne sont pas distribués en Amérique.  Donc, pour mieux comprendre, visitez "Le véhicule électrique pour tous"!

Questions, commentaires, opinions? Venez discuter de la Hyundai Sonata Hybrid sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.

Conditions de l’essai

Réalisé du 7 au 10 juin 2011.
Journées ensoleillées, entre 15 et 33 C.
Modèle essayé : Hyundai Sonata Hybrid 2011
Prix selon www.hyundaicanada.com (15 août 2011):
Base : 29 999 $
Premium : 34 499 $
Prix du modèle essayé : 31 679 $ + taxes (modèle 2012)
Distance parcourue : 389,9 km (51% autoroute)
Consommation pendant l’essai: 6,2 L/100 km
Véhicule fourni par Hyundai Canada.
Merci à Carol Alexandre.
Photos prises à la Pépinière Provinciale, Berthierville, Qc

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+