Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

16 octobre 2010

Essai routier complet: Mazda5 2010

La Mazda5 parcourt ses derniers kilomètres en 2010. Le modèle 2011 sera redessiné mais restera de dimensions semblables. Qu'à cela ne tienne, la Mazda5 2010 peut représenter une bon choix dans la catégorie des fourgonnettes compactes. D'ailleurs, peu de joueurs se sont inscrits dans cette catégorie et on peut dire que la Mazda5 fait face à face avec la Kia Rondo. Ce qui distingue la Mazda toutefois, c'est cette dose de « vroum-vroum » que Mazda publicise dans ses publicités depuis plusieurs années. C'est un plaisir de conduire plus vif et plus aiguisé que la moyenne qui devrait se retrouver au coeur de la Mazda5. Vraiment? Une fourgonnette agréable à conduire?

La silhouette de la Mazda5 a très peu changée au fil des ans. L'avant est toujours calquée sur la précédente génération de la Mazda3 et c'est normal puisque la 5 profite du châssis de la 3. L'ensemble est dynamique et plus agréable à l'oeil que la majorité des grosses fourgonnettes. La Mazda5 2010 est offerte en deux niveaux d'équipements soit la GS et la GT. La GS est déjà très bien équipée mais un groupe Confort est offert pour vous rendre la vie plus douillette. Pour la GT, ce sont des groupes Luxe et Navigation qui sont offerts. Les différences entre la GS et la GT se situent principalement au niveau de l'équipement puisque le groupe motopropulseur est identique pour les deux modèles.

On prend place facilement au volant de la Mazda5 2010. Les baquets sont confortables et offrent un bon niveau de support latéral. Le confort diminue à mesure que vous allez vers l'arrière alors que les baquets du centre offrent peu de support latéral et que les deux places arrières sont plus recommandées pour des enfants que pour des adultes. Rien de bien joyeux au tableau de bord mais la majorité des commandes sont bien à leur place. Pas vraiment d'originalité à la console centrale avec une série de bouton que l'on a seulement alignés sur quatre lignes. Un système audio avec tout juste quatre haut-parleurs est de série et il faut choisir le groupe Confort pour lui ajouter deux haut-parleurs pour les aïgus! Par contre, un équipement vraiment rare dans cette catégorie m'a semblé génial soit les essuie-glaces automatiques qui se mettent en marche seul lorsque les premières gouttes d'eau touchent le pare-brise. Déjà que j'aime les phares automatiques, je suis maintenant comblé. La qualité principale de cet intérieur est la modularité des sièges. En effet, tous les sièges arrière peuvent être rabattus indépendamment l'un de l'autre et former un plancher parfaitement plat. De plus, sous le coussin des sièges de la rangée du centre, Mazda a eu la bonne idée d'utiliser l'espace pour y installer un petit coffre pour du rangement. Les passagers du centre ont aussi l'opportunité d'ajuster la vitesse du ventilateur de la climatisation, mais pas sa chaleur toutefois. L'espace pour les jambes, les hanches et la tête est très bien, sauf aux places arrière. De toute façon, je n'ai jamais essayé des places de troisième rangée qui soient confortables. La visibilité est excellente dans toutes les directions. Des vitres teintées auraient été appréciées car l'habitable se réchauffe rapidement.

Évidemment, ce qui fait le « vroum-vroum » d'une Mazda, c'est son groupe motopropulseur. Celui de la 5 est un 2,3 litres qui produit 153 chevaux et 148 lb-pi de couple. Couplé à une boîte manuelle à cinq rapports de série ou une automatique à cinq rapports en option, ce moteur est vif et procure de belles accélérations en autant que vous ne soyez pas six personnes à bord et que vous n'utilisiez pas l'air climatisé. Sinon, il faut être plus patient. Cette fourgonnette est beaucoup plus agréable à conduire qu'une fourgonnette de format traditionnel en raison de son format qui permet une conduite plus agressive et une tenue de route en courbe plus pointue. La suspension est indépendante aux quatre roues et plus dure que ses concurrentes plus grosses. La direction assistée est précise et le freinage est puissant en usage normal. La Mazda5 GS est équipée de pneus Toyo de 16 pouces tandis que la GT héritent de 17 pouces. Je dois également dire que j'ai trouvé la carrosserie de la Mazda5 très solide et qu'aucun cliquetis désagréable n'est venu troubler cet essai.

La sécurité ne souffre de presque aucun compromis dans la Mazda5 2010. Tous les coussins gonflables (frontaux, latéraux et rideaux) sont de série. Les freins antiblocage avec système de répartition de la force de freinage sont de série également. Par contre, pour l'antipatinage et le contrôle dynamique de la stabilité, il faut choisir la GT ou le groupe Confort.

Il faut dire que j'ai un peu hésité lorsqu'on m'a offert cet essai. La Mazda5 est en fin de parcours et il s'agit d'un modèle 2010 alors que les 2011 sont à nos portes. Toutefois, je ne regrette rien. La Mazda5 2010 peut encore offrir beaucoup à ses acheteurs et surtout le plaisir de conduire. Ça semble anodin mais le plaisir de conduire une mini-fourgonnette est très difficile à trouver. La Mazda5 offre un environnement agréable, même s'il commence à dater, et des places confortables, du moins pour les deux premières rangées. L'espace cargo n'est pas à dédaigner non plus puisqu'il est facilement modulable en quelques secondes. Oui, la Mazda5 est en fin de parcours mais elle n'a pas dit son dernier mot!

Questions, commentaires, opinions? Venez discuter de la Mazda5 sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.

Conditions de l’essai

Réalisé du 26 juillet au 2 août 2010.
Journées de soleil et de pluie, entre 12 et 32 C.
Modèle essayé : Mazda5 GS 2010
Échelle de prix : 20 495 à 29 385 $ + taxes
Prix du modèle essayé : 24 285 $ + taxes
Distance parcourue : 894,1 km (22 % autoroute)
Consommation moyenne : 9,9 / 7,2 L/100 km (ville/route, selon constructeur)
Régime-moteur à 100 km/h : 2 400 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2 700 tours/minute
Véhicule fourni par Mazda Canada.
Merci à Mathieu Fournier.
Photos prises à la halte de la Pépinière Provinciale, Ste-Geneviève-de-Berthier, Qc

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+