Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

03 juillet 2005

Essai routier: Ford Five Hundred 2005

2005 Ford Five Hundred. Cliquez sur la photo pour un fond d'écran...


J’ai découvert dernièrement une toute nouvelle voiture : la Ford Five Hundred 2005. Précisons tout de suite qu’elle ne remplace pas la Ford Taurus contrairement à ce que je croyais. Cette berline est plus imposante que la Taurus et nettement mieux aménagée. D’ailleurs, la Taurus termine sa carrière cette année et sa sœur de chez Mercury, la Sable, toujours distribuée chez nos Voisins du Sud, n’est plus fabriquée depuis quelques semaines.

À l’extérieur, la silhouette est conservatrice à l’image de la clientèle visée. Mais n’allez pas croire qu’elle n’est pas à la fine pointe de la technologie. Elle est bien équipée en équipement de sécurité et possède un atout majeur, sa nouvelle boite automatique à variation continue.

Parlons de l’intérieur. L’aménagement est de bon goût et les matériaux semblent d’excellente qualité. L’ergonomie est également sans reproche, tout est accessible facilement. L’espace pour la tête et les jambes est impressionnant à l’avant comme à l’arrière. Le volant se prend bien en main et regroupe les commandes du programmateur de vitesse. Dans les modèles plus luxueux, on y retrouve aussi les commandes audio et de climatisation / chauffage. La visibilité est excellente dans toutes les directions. Les sièges sont très confortables mais le support latéral est faible. Ford a fait une grande place au rangement. Il y a un coffre central sous l’accoudoir. À l’avant de celui-ci, on retrouve deux porte-gobelets. Il y a également des espaces de rangement dans les portes avants et arrières et ils incluent tous des porte-gobelets. Au pavillon, vous profiterez d’un compartiment pour vos lunettes de soleil ainsi que d’un coffre sur le dessus du tableau de bord. Le coffre est très grand et, grâce à la banquette arrière divisée 60/40 et au dossier du passager avant repliable (en option sur le modèle SE), vous pourrez y entrer des « 2X4 » de 8 pieds sans atteindre le tableau de bord. C’est très très logeable. L’équipement du modèle de base SE comprend également l’antidémarrage, la radio AM/FM/CD, le verrouillage des portes et les glaces électriques, l’air climatisé, le programmateur de vitesse et les baquets à réglages électriques. À l’autre bout de la gamme, le modèle Limited vous offrira la mémorisation des réglages pour deux conducteurs, l’ouvre-porte de garage universel, les pédales à réglage électrique et les sièges en cuir, entre autres.

Côté mécanique, on retrouve le très connu V6 Duratec de 3,0 litres fiable et durable puisqu’il est déjà sous le capot de différents véhicules Ford depuis quelques années. Il est bon pour 203 chevaux et 207 lb-pi de couple. Mais là où se trouve la plus grande innovation, c’est au niveau de la transmission automatique. En effet, c’est une transmission à rapports continuellement variables. Pour ceux qui s’y connaissent, c’est le même principe que la transmission d’une motoneige. Pour les autres, c’est une transmission qui ressemble à ce que Audi offre sur certains de ses modèles. Elle possède une chaîne qui est reliée à des engrenages faisant varier son rapport. Elle comporte beaucoup moins de pièces mobiles qu’une transmission automatique conventionnelle et procure plus de puissance puisque son rapport est toujours optimal. Son fonctionnement, comme j’ai pu le constater, est très doux, évidemment, puisqu’on ne sent aucun changement de vitesse. Et pourtant, c’est le contraire. Elle change continuellement de vitesse. Cette transmission est en option sur les modèles SE à traction avant et de série sur les modèles à traction intégrale. Oui, oui, traction intégrale. La plate-forme provenant de la Volvo XC90, l’intégration d’un système de traction intégrale devenait toute naturelle. C’est un système Haldex qui peut transférer du couple aux roues possédant le plus d’adhérence en moins de 50 millisecondes. L’antipatinage à toutes les vitesses est de série sur tous les modèles. Allié à la suspension indépendante, aux freins à disque aux quatre roues avec ABS et pneus de 17 pouces (18 pouces pour le modèle Limited), ça donne une tenue de route rassurante et confortable.

J’ai trouvé cet essai très agréable et digne d’une voiture beaucoup plus chère. La qualité et la solidité de cette voiture seront sûrement appréciées. Passez voir Simon Laporte chez Automobiles Réjean Laporte de St-Norbert. Il vous expliquera notamment le fonctionnement de cette excellente transmission à rapports continuellement variables. Et, sur ce, je vous souhaite, bon essai!

1 commentaire:

Anonyme a dit...

À ce que j'ai lu, la Five Hundred serait la remplacante de la Ford Crown Victoria. La remplacante de la Taurus sera remplacée par la Fusion (toujours selon ce que j'ai lu).

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+