Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

11 novembre 2006

Essai routier: Chevrolet Aveo 2007

Retour aux sources pour moi il y a quelques semaines alors que je refaisais l’essai d’une Chevrolet Aveo. Il s’agit en effet de l’une des premières voitures dont l’essai avait été publié sur Auto Opinion.ca. À cette époque, je l’avais trouvé amusante à conduire mais j’aurais préféré une boîte manuelle pour m’amuser encore plus. À peine deux ans et demie après son arrivée au Québec, GM redessine la Chevrolet Aveo pour 2007. « Restyling » partiel de la gamme puisque seule la berline présente de nouvelles lignes. La version à hayon sera renouvelée dans le courant de 2007 en tant que modèle 2008.

Cette fois, c’est la version berline Chevrolet Aveo 2007 que j’ai essayée grâce à Paillé Automobiles de Berthierville. L’Aveo se décline toujours en deux niveaux d’équipement soit LS et LT. Un groupe d’options me semble intéressant (ça dépend du prix demandé) soit le groupe RS qui vous ajoute les roues et pneus de 15 pouces, l’aileron sur le coffre, système sonore de qualité supérieure à six haut-parleurs et commandes au volant ainsi que le lecteur iPod Nano d’Apple. Eh oui, le lecteur iPod Nano est compris. Évidemment, la radio est pourvue d’une prise auxiliaire pour y brancher ce même lecteur. La clientèle cible n’a donc pas changé : on vise les plus jeunes. À noter que toutes mes observations s’appliquent également à la Pontiac Wave 2007 puisque c’est un clone de la petite Chevrolet.

L’intérieur est vaste pour une sous-compacte. On peut même y asseoir cinq personnes à condition que ceux à l’arrière se connaissent très bien car ils seront un peu serrés. L’espace pour la tête est excellent tandis que celui pour les jambes est acceptable. Le confort des sièges est bon mais le support latéral est moyen autant à l’avant qu’à l’arrière. La texture des plastiques du tableau de bord s’est améliorée et le design est de plus en plus Chevrolet notamment le volant à quatre branches dont deux sont cerclées d’argent. Les appliques de similibois sont-elles vraiment utiles? À vous d’en juger. L’équipement de série est intéressant pour la catégorie alors que l’on retrouve dans le modèle LS de base le tachymètre, le volant inclinable, siège du conducteur réglable en hauteur, banquette arrière divisée 60/40 rabattable et système de son AM/FM/CD/MP3 à quatre haut-parleurs et prise d’entrée auxiliaire. Le coffre est vaste et son ouverture permet d’y mettre de gros objets. À noter que l’empattement est le même pour les modèles berline et « hatchback ». Seul le coffre de la berline fait que celle-ci est plus longue que le modèle à hayon. L’espace intérieur est donc sensiblement le même pour les deux modèles.

Sous le capot de la Chevrolet Aveo 2007, on n’est pas dépaysé puisqu’il s’agit du même quatre cylindres de 1,6 litres et 103 chevaux que l’an dernier. Les impressions sont donc les mêmes. Le moteur est fringant malgré la puissance annoncée et toujours un peu rugueux en accélération. La transmission manuelle à cinq rapports (une automatique quatre vitesses est en option) ne m’a pas permis de m’amuser autant que prévu. Le passage des vitesses n’était pas fluide et m’empêchait de faire des accélérations plus franches. L’automatique m’était apparue plus agréable l’an dernier. Plusieurs journalistes ont critiqués cette mécanique vieillotte. Pour ma part, pour cette catégorie, si le moteur et la transmission sont fiables et nécessite peu d’entretien, pourquoi pas? Les acheteurs de ces voitures recherchent une voiture fiable et peu chère. La haute technologie n’est pas leur priorité. Ces deux critères sont respectés dans le cas de la Chevrolet Aveo. Le reste est du déjà vu : la suspension est un peu dure, la tenue de route est bonne quoique la voiture est légèrement sensible aux vents latéraux. Le freinage est efficace et l’antiblocage est malheureusement encore en option dans tous les modèles.

Pour la sécurité, malgré l’absence de l’ABS de série, on a intégré des coussins gonflables frontaux pour le conducteur et le passager. Des coussins latéraux sont disponibles en option. Les ceintures de sécurité avant sont ajustables en hauteur, ajustement que l’on devrait, selon moi, retrouver dans toutes les voitures.

En bref, la Chevrolet Aveo 2007, tout comme sa consoeur chez Pontiac, se révèle être une bonne petite voiture. Simplicité et fiabilité sont au rendez-vous et c’est ce qui me plaît. Et l’économie d’essence ne devrait pas être mauvaise non plus. Même si la flambée des prix du pétrole semble s’être calmé, il faut revoir la façon dont nous consommons l’essence. La Chevrolet Aveo est un bon début. Elle offre le confort dans un format attrayant. Merci à Paillé Automobiles de Berthierville pour cet essai.

C’était mon opinion! Vous avez sûrement la vôtre. Venez nous rejoindre, moi et l’équipe européenne de Passion Automobile sur leur forum. La mécanique de l’Aveo est la même depuis le début de sa présence sur le marché alors peut-être pourriez-vous nous en parler? Venez nous jaser de Chevrolet Aveo en cliquant ici! Un espace de discussion vous attend parce que toute opinion est bonne à lire!

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+