Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

20 septembre 2006

Essai routier: Dodge Caliber 2007

Je vous parle aujourd’hui d’une voiture que je désirais essayer depuis longtemps et j’ai nommée la Dodge Caliber 2007. C’est une voiture très importante pour la marque Dodge puisqu’elle remplace la Dodge SX2.0 (ou si vous préférez la Dodge Neon) dans une catégorie très populaire au Québec, celle des compactes. De plus, la Dodge Caliber est le premier modèle Dodge qui sera distribué à l’extérieur de l’Amérique si l’on fait exception de la Viper. Ce fut long et difficile mais j’ai réussi à mettre la main sur un exemplaire de cette Dodge Caliber et je vous fais maintenant mon compte-rendu. Veuillez noter également que la division Jeep présente sa propre version de la Caliber appelée Compass. Celle-ci est aussi arrivée chez les concessionnaires.

Tout d’abord, précisons que le véhicule d’essai, obtenu de Brissette Automobiles de Berthierville, était un modèle de base SE. La Dodge Caliber 2007 est aussi présentée en modèle SXT, SXT Sport et R/T à traction intégrale. La ligne extérieure est la même pour tous les modèles et on peut dire que Dodge a voulu inclure l’image forte de ses produits à cette Dodge Caliber. L’avant est massif, les ailes avant sont détachées du capot et on dirait la ligne avant d’un petit camion. On voulait se démarquer et je crois que c’est réussi.

Lorsque vous prendrez place à l’intérieur d’une Dodge Caliber 2007, vous remarquerez aussitôt que l’intérieur vous enveloppe. On dirait que tout est surdimensionné, du tableau de bord profond jusqu’à l’intérieur des portières que l’on a gonflé. Tellement gonflé que l’on a creusé un espace pour y mettre nos bras. Claustrophobes s’abstenir. Les cadrans sont clairs puisqu’ils sont blancs avec chiffres noirs. Le seul petit problème, c’est que le modèle SE ne possède pas de compte-tours. La transmission manuelle est pourtant de série! Le volant se prend bien en main. La radio est facile d’utilisation grâce à ses boutons de bonnes dimensions. On a même intégré un support pour lecteur MP3 dans l’accoudoir central. Là où ça dérange, c’est que lorsque le support est relevé, le frein à main est difficilement accessible. La radio a une bonne sonorité, normal chez Chrysler, mais vous pouvez aussi obtenir, en option, le système Boston Acoustics et ses neuf haut-parleurs dont le MusicGate qui consistent en des haut-parleurs intégrés au hayon et pouvant cracher 458 watts de sons. À vous de juger de l’utilité de ces haut-parleurs. Les sièges sont confortables et l’excellent support latéral m’a impressionné pour un modèle de base. La banquette arrière est divisée 60/40 et rabattable à plat pour agrandir l’espace de chargement que je n’ai d’ailleurs pas trouvé très grand. Le fond de l’ère de chargement est en vinyle donc facile à laver. Un autre oubli pour le hayon : il n’y a pas de poignée pour le fermer sur le modèle SE. Ça peut sembler anodin mais vous m’en reparlerai lorsque votre hayon sera plein de gadoue cet hiver. L’insonorisation pourrait être amélioré, du moins sur le modèle de base. L’intérieur tout en teinte de gris faisait un peu austère et plastique sur le modèle SE mais il semble plus joyeux sur les autres modèles avec des couleurs assorties à la carrosserie sur les sièges et le tableau de bord.

Quelques autres détails d’aménagement intérieur : les porte-gobelets sont illuminés le soir, la prise 12 volts est placée très basse ce qui pourrait nuire à son accessibilité, deux coffre à gants mais aucun de très grand, compartiment réfrigéré en option pour des boissons gazeuses et une lampe de poche rechargeable en option placée dans le compartiment à bagages.

Trois motorisations sont au catalogue de la Dodge Caliber 2007. Tout d’abord, si vous voulez la transmission manuelle à cinq rapports, elle est offerte avec le quatre cylindres de 1,8 litres produisant 148 chevaux. Il est effectivement performant quoique un peu bruyant et la transmission manuelle m’est apparue d’un maniement facile et permet de tirer le maximum de la puissance disponible. Si vous optez pour la transmission automatique à rapports continuellement variables, votre Dodge Caliber sera dotée d’un moteur quatre cylindres de 2,0 litres de 158 chevaux. Le modèle R/T à traction intégrale profite, quant à lui, d’un moteur de 2,4 litres de 172 chevaux auquel on a associé une CVT avec mode séquentiel Auto Stick. Les freins sont à disques à l’avant et à tambours à l’arrière et je n’ai rien noté de spécial à leur sujet si ce n’est que l’antiblocage est en option. Seule la Caliber R/T possède l’antiblocage en équipement de série! La suspension est entièrement indépendante et elle est relativement confortable. Les pneus de base sont des Dunlop P205/70R15 pour le modèle SE. Les SXT profitent de pneus P215/60R17 et la R/T se vante de ses P215/55R18. La tenue de route de la Dodge Caliber SE est à l’avenant c’est-à-dire que pour un modèle de base, c’est très bien. La caisse penche un peu en virage mais ce n’est pas dramatique. Il s’agit tout simplement de ralentir nos ardeurs.

En bref, la Dodge Caliber 2007 se retrouve, selon moi, en milieu de peloton dans la catégorie des compactes. Elle n’est pas aussi prédominante que je l’aurais pensé mais elle n’est pas une mauvaise voiture. Elle inclut plusieurs petits gadgets que vous pourriez apprécier. Si DaimlerChrysler écoute les critiques de ses clients, corrige les petites erreurs de jeunesse et resserre la qualité d’assemblage, elle pourrait devenir une concurrente redoutable pour ses adversaires. Vous ne pourrez d’ailleurs rester indifférent à son look unique que l’on aime ou que l’on déteste. Pas de demi-teinte. Si cet essai vous a donné le goût d’en savoir plus, passez chez Brissette Automobiles de Berthierville pour faire un essai. Et n’oubliez pas que la Dodge Caliber a une sœur Jeep, la Compass. Bonne route!

Vous pouvez donner votre opinion ou faire vos commentaires sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici. J’invite les internautes tant canadiens que européens à poser toute question qui pourrait vous passer par la tête. J’essaierai d’y répondre au meilleur de mes connaissances. Profitez-en pour jeter un coup d’œil aux nouveaux essais de mes confrères européens, des modèles souvent inconnus en Amérique mais qui vous impressionneront…

Aucun commentaire: