Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

07 septembre 2005

Essai routier: Chevrolet HHR 2006



La mode des voitures de style rétro se poursuit. Après la Chrysler PT Cruiser, la Volkswagen New Beetle, les Ford Mustang et Thunderbird et bien sûr, la MINI, voilà que nous arrive la Chevrolet HHR 2006. Le nom était jusqu’ici inconnu mais la silhouette s’inspire de la Chevrolet Suburban 1949. Il s’agit, en fait, de la version familiale de la Chevrolet Cobalt avec des formes plus musclées.

J’ai essayé la Chevrolet HHR 2006 chez Paillé Automobiles de Berthierville il y a quelques jours. J’aime bien les formes rétro de la Chevrolet HHR et, bien que General Motors nous assure qu’ils ne se sont pas inspiré du PT Cruiser, plusieurs personnes m’ont demandé s’il s’agissait du nouveau PT Cruiser… jusqu’à ce qu’ils voient le gros nœud papillon doré sur la calandre. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il reste que la silhouette attire les regards et plusieurs personnes se retournaient au passage de la HHR. Parlant du nom choisi, je trouve que HHR, c’est bien beau pour un prototype mais pour un modèle de série, on aurait pu se creuser les méninges. De plus, en français du moins, ces trois lettres se prononcent bien mal. Son toit surélevé, les énormes passages de roues, ses feux arrières doubles et les roues de 16 pouces lui procurent une allure plus imposante qu’elle ne l’est en réalité.

Lorsqu’on s’assoie à l’intérieur, ce qui frappe, ce sont les cadrans. Ils sont ceinturés de chrome et le compte-tours, plus petit, est superposé à l’indicateur de vitesse. Coup d’œil réussi. Pour le reste, c’est plus conventionnel et c’est bien placé. Il y a un coffre sur le dessus de la planche de bord et c’est une bonne chose puisque le coffre à gants est plutôt petit. Les boutons sont gros et pourront être manipulés avec des gants lorsque l’hiver sera venu. Tout ça est bien assemblé mais ça fait un peu plastique. À l’arrière, on retrouve trois ceintures mais deux adultes s’y sentiront confortables. La banquette peut se replier et est divisée 60/40. Le siège du passager avant se replie lui aussi pour vous permettre d’emporter de longs objets. Le compartiment arrière est de grandeur moyenne pour une familiale mais il possède trois bacs de rangement sous le plancher de chargement. L’équipement de série est très complet notamment le siège du conducteur réglable en six sens, la climatisation, les lève-glaces et verrouillage des portières à commande électrique, le télédéverrouillage, le régulateur de vitesse, la radio AM/FM/CD de très bonne qualité sonore et un centralisateur informatique de bord multifonction (!) pour savoir, entre autres, combien d’or noir vous brûlez.

Sous le capot, on retrouve le moteur Ecotec 4 cylindres 2,2 litres développant 143 chevaux dans le modèle LS et le moteur Ecotec 4 cylindres 2,4 litres de 172 chevaux dans le modèle LT. Les chevaux m’ont plus ou moins convaincu et lorsqu’on se sert du « kick down » pour dépasser, ce moteur est un peu bruyant. Au moins, il est frugal avec une moyenne de consommation combinée de 8,4 L/100 km avec transmission automatique. Parlant de transmission, on offre une manuelle à cinq rapports Getrag et une automatique à quatre vitesses Hydra-Matic, l’une des meilleures de l’industrie. Les freins sont à disques à l’avant et à tambours à l’arrière. L’ABS est en option sur tous les modèles. Leur performance sur mon véhicule d’essai était dans la bonne moyenne. La tenue de route était bonne mis à part sa sensibilité au vent latéral et de la vue de ¾ arrière qui est faible à cause de l’appuie-tête arrière qui cache la vue. Les pneus de 16 pouces avaient un roulement doux malgré leur taille 55. Des pneus de 17 pouces et une suspension sport sont disponibles en option.

Mais, peu importe mon opinion, allez faire un tour chez Paillé Automobiles de Berthierville. Ils vous recevront dans leur salle de montre fraîchement rénovée et pourront vous faire essayer la Chevrolet HHR 2006. Profitez-en aussi pour jeter un coup d’œil sur la Chevrolet Optra Wagon. Ce sont deux modèles qui ont à peu près les mêmes dimensions. Vous trouverez sûrement dans ces deux modèles ce que vous cherchez…

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+