01 mars 2022

Essai routier: Nissan Sentra SR Midnight 2022 – De mieux en mieux


La Nissan Sentra en est maintenant à sa huitième génération. Présente au Canada depuis 1982, les plus vieux se souviendront sûrement que cette Sentra remplaçait la vénérable Datsun 210. La Sentra était aussi seulement la deuxième voiture arborant le nom Nissan, la Stanza l’ayant précédée de peu. La Nissan Sentra a toujours été plutôt effacée par rapport aux Honda Civic et Toyota Corolla de ce monde, mais la génération introduite en 2020 semble vouloir changer les choses. D’ailleurs, depuis l’an dernier, elle a même sa série de course, la Coupe Nissan Sentra, venue remplacer la Coupe Nissan Micra, celle dernière étant disparue du paysage canadien. 

 

La Nissan Sentra 2022 offre huit niveaux d’équipements répartis sous les lettres S, SV et SR. Le modèle dont j’ai pu faire l’essai est la SR Midnight Edition (ou l’Édition Minuit si vous voulez). Comme son nom vous a peut-être permis de deviner, la voiture a perdu presque tout son chrome. Les roues d’alliage de 18 pouces sont noires, la calandre V-Motion est noire et les identifications sont noires, sauf le logo Nissan. Il ne reste qu’une mince moulure de chrome sous les glaces latérales. C’est un style que je n’apprécie pas particulièrement, mais comme tous les goûts sont dans la natureD’ailleurs, plusieurs autres manufacturiers proposent ce type de déclinaison. De façon plus générale, la Sentra 2022 exhibe un style commun aux autres berlines NIssan comme l’Altima et la Maxima. C’est un style plus dynamique que les générations précédentes avec des lignes fuyantes et un toit flottant, une astuce visuelle créée par une partie du pilier C peinte en noir. Finalement, pour en finir avec le style, mentionnons qu’il est bizarre que le logo Nissan n’ait pas été mis à jour. Soulignons que celui-ci a été mis au goût du jour en juillet 2020. 

 

Il est facile de prendre place à l’avant grâce aux portières qui ouvrent très larges. Seul le seuil est un peu large et risque de salir le bas de vos pantalons. C’est différent à l’arrière, puisque l’arc du toit risque de heurter votre tête (ou inversement!). De plus, bien assis et malgré mon 5’9”, mes cheveux frottaient sur le pavillon. Bien que le prix de vente soit assez raisonnable, les matériaux utilisés sont d’assez bonne qualité, des matériaux mous ornant même le dessus du tableau de bord. Dans cette version SR, des surpiqûres orange ornent les sièges, la console centrale, l’avant du tableau de bord et le volant. Heureusement car, mis à part quelques insertions de tissus gris, le tout est très noir. La nacelle d’instrumentation inclut deux grands cadrans de chaque côté de l’écran de voyage. De nombreux renseignements peuvent y être affiché comme la consommation d’essence ou le titre de la pièce musical qui joue. Blanc sur fond noir, c’est très clair. Notons, malgré l’absence de système de navigation, la vitesse permise est affichée en haut près de la température extérieure. Les détecteurs intégrés réussissent à lire les panneaux avec une belle précision. Sur le volant, les nombreuses touches sont très faciles à comprendre et à utiliser. Le régulateur de vitesse adaptatif s’ajuste bien à la vitesse du véhicule qui précède, mais j’aurais souhaité que la voiture accélère d’elle-même lorsque je clignote pour dépasser.  

 

L’écran central est de bonne grandeur. L’image de la caméra de recul est d’ailleurs impressionnante. Il est possible d’écouter de la musique sur toutes sortes de support, dont les radios conventionnelles ou satellite ainsi que par Bluetooth. Le système de son n’est pas doté d’une marque prestigieuse, mais la sonorisation est excellente. Même s’il n’y a pas de système de navigation GPS, il est possible d’y brancher son téléphone portable pour utiliser Apple CarPlay ou Android Auto. Ce dernier fonctionne très bien sur cet écran et permet d’utiliser Waze, Google Maps et Amigo TomTom. Il s’agit de les avoir dans votre téléphone et d’avoir un forfait de données. Contrairement à la croyance populaire, ces services ne sont pas très gloutons en données mobiles. Plus bas, j’avoue que j’aime bien les buses de ventilation circulaires faciles à ajuster. La ventilation est automatique et bizone dans cette version. Je n’ai pas eu de problèmes de chauffage contrairement à certains modèles Nissan du passé. Soulignons les sièges avant chauffants à deux degrés d’intensité et, bonheur ultime quand il fait –25 °C, un volant chauffant. Plus bas, la Nissan Sentra 2022 propose une entrée USB, une USB-C et une AUX. La prise de 12 V est juste à côté. Les passagers arrière ont aussi droit à une prise USB de chargement. Vous aurez peut-être remarqué que le commutateur permettant de lancer le moteur est sur la console centrale au lieu d’être derrière le volant. Un bel élément de style. Le coffre de rangement central est impressionnant par sa grandeur. Il risque de se remplir de beaucoup de choses... inutiles!   

 

En ouvrant le coffre, on s’aperçoit que la berline compacte qu’est la Sentra 2022 n’est pas si compacte que ça. Les dimensions sont très grandes et lorsque la banquette est abaissée, on peut y entrer de grands objets. S’il faut lui trouver des défauts, mentionnons le seuil de chargement un peu élevé et l’absence d’une poignée pour refermer le couvercle, très utile si on a roulé dans la gadoue. 

Sous le capot, un moteur quatre cylindres de 2,0 litres produisant 149 chevaux couplé à une boîte CVT. On connait la mauvaise réputation des boîtes CVT au niveau des performances, mais celle-ci n’est vraiment pas si mal à la condition est soit bien chaude. À -15 °C, ses performances sont très moyennes et le moteur peine à la tâche tout en tournant à plus de 4 000 tours/minute. Toutefois, lorsqu’elle est bien réchauffée, le niveau sonore est bas et les performances sont acceptables pour une voiture dont la sportivité n’est pas essentielle. Sur la boîte CVT, il n’y a pas de mode manuel. Ce n’est vraiment pas une perte puisque ces modes manuels sont rarement intéressants. Ce qui est intéressant toutefois, c’est qu’il est possible de commander une boîte manuelle conventionnelle à six rapports dans les versions SR. Alors, pour ceux qui aime passer les rapports eux-mêmes, vous pouvez maintenant opter pour un modèle bien équipé au lieu d’un modèle de base! 

 

Donc, contrairement à d’autres constructeurs, notamment américains, qui délaissent les voitures, Nissan offre une très belle option avec cette Sentra SR Midnight Edition 2022. Une voiture qui a du style, un très bon équipement, une connectivité intéressante et des performances suffisantes pour avoir du plaisir au volant. La fiabilité du moteur devrait être excellente étant donné qu’il est éprouvé en course. Dans un monde de véhicules utilitaires sports pas toujours intéressants, cette Nissan Sentra a tout pour satisfaire les amateurs de voitures! 

 

Venez donner votre opinion sur la page Facebook d'AutoOpinion.ca. De plus, toutes les photos s'y trouvent. Cliquer sur "J'aime", ça fait toujours plaisir! 

 

Essais réalisés précédemment: 

 

Conditions de l'essai 

 

Réalisé du 21 au 28 février 2022. 

Météo: soleil, nuages et une tempête de neige, entre –19 et 2 °C. 

Modèle essayé: Nissan Sentra SR Midnight Edition 2022 

Assemblée à Aguascalientes, Mexique 

Générations: 

  • 1re – 1982 

  • 2e – 1986 

  • 3e – 1990 

  • 4e – 1995 

  • 5e – 2000 

  • 6e – 2007 

  • 7e – 2013 

  • 8e - 2020 

Prix selon www.nissan.ca (27 février 2022): 

  • S manuelle– 21 283 $ 

  • S Plus – 22 983 $ 

  • SV – 24 383 $ 

  • SV Édition Spéciale - 25 683 $ 

  • SR manuelle – 25 583 $ 

  • SR – 26 683 $ 

  • SR Édition Minuit – 27 283 $ 

  • SR Prime – 28 783 $ 

Prix du modèle essayé: 

  • PDSF – 27 283 $ 

  • Couleur de la peinture – 585 $ 

  • Total – 27 868 $ + frais et taxes 

Distance parcourue: 377,4 km (85 % autoroute) 

Consommation selon Ressources Naturelles Canada: 

  • Ville – 8,2 L/100 km 

  • Route – 6,1 L/100 km 

  • Émissions de CO² - 171 grammes/km 

Consommation affichée: 8,8 L/100 km 

Régime moteur à 100 km/h: 1 600 tours/minute 

Régime moteur à 115 km/h: 1 800 tours/minute 

Véhicule fourni par Nissan Canada 

Photos prises à Saint-Laurent et Berthierville, Québec  



Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.
Google+