Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

02 octobre 2012

Essai routier: Kia Optima 2013



Les gens de mon âge, dans la quarantaine, se souviennent des compagnies surtout américaines qui, au début des années ’80, doublaient leurs modèles.  Par exemple, les marques Dodge et Plymouth commercialisaient tous les deux les mêmes modèles avec des noms différents.  Je vous mets au défi de trouver les différences entre une Dodge Omni et une Plymouth Horizon.  C’est une mode qui a fait son temps et plusieurs des marques « doublées » sont disparues.  Plymouth, Mercury, Saturn, Pontiac, Asüna (vous l’aviez oubliée?) font maintenant toutes parties de l’histoire.

Le principe s’est raffiné aujourd’hui.  Lors du rachat de Kia par Hyundai au début des années 2000, on aurait pu remplacer les modèles Kia par des Hyundai en changeant tout simplement de calandre.  Mais c’était mal connaître Hyundai!  Dans les années qui suivirent, peu à peu, Kia et Hyundai se sont partagé les mêmes plateformes, mêmes moteurs, mêmes transmissions.  Mais les philosophies de chaque compagnie sont différentes.  La Kia Optima est la cousine de la Hyundai Sonata mais elles sont bien différentes.  Alors que la Hyundai impose sa ligne bourgeoise, la Kia se paie une ligne sportive qui suppose des performances à la hauteur.  Alors même si Hyundai et Kia se partagent tout, ils font chambre à part!

La Kia Optima 2013 se présente avec trois agencements de lettres : LX, EX et SX.  Les deux premières sont propulsées par un moteur 2,4 litres à aspiration normale et les deux dernières par un moteur 2,0 litres turbo.  Mon véhicule d’essai, la EX, était turbocompressée et profitait d’un équipement très complet en plus du tout nouveau système UVO, un système développé avec Microsoft, intégrant plusieurs commandes vocales.  Mais, j’y reviendrai…

L’accès à bord est facile car les portières sont larges à l’avant ainsi qu’à l’arrière.  Avec cette ligne sportive, on aurait pu s’attendre à des sièges du même acabit mais ils ne sont que confortables et n’offrent pas le soutien latéral souhaité.  Même chose à l’arrière.  Même si vous reculez vos baquets avant au maximum, il y aura encore de la place pour les jambes de vos passagers arrière.  Kia n’a pas fait de folie en dessinant le design des cadrans : chiffres blancs sur fond noir.  C’est simple et lisible.  Au centre de l’indicateur de vitesse, l’ordinateur de bord avec tous les renseignements sur le fonctionnement du véhicule.   Le bloc central, orienté vers le conducteur, est le prolongement de la nacelle des cadrans.  Tout en haut, le système d’info-divertissement UVO, qu’on pourrait comparer à SYNC chez Ford, intègre les commandes vocales, en français cette fois-ci, contrairement au système « régulier ».  Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour le tester mais, à première vue, les commandes vocales sont moins conviviales que chez Ford.  L’interface est plus léché qu’auparavant et les fautes de français éliminées.  Le système offre la radio AM/FM et SIRIUS en plus de la lecture de CD et de fichiers mp3/WMA.  Les commandes Bluetooth sont aussi intégrées pour votre téléphone portable bien que ça n’a pas fonctionné avec le mien.  Mais comme il y a presque une quantité infinie de téléphone cellulaire, je referai le test lors d’un futur essai.  Notons que si vous cochez l’option du système de navigation, vous hériterez de l’ancien système, de ses commandes vocales en anglais seulement et de ses fautes de français!  Plus bas dans le bloc central, la climatisation à commande bizone, efficace et très silencieuse ajuste bien la température intérieure à la cible demandée.  Finalement, tout en bas, les prises 12V, AUX et USB.  Avec UVO, votre iPod n’a plus besoin d’un fil spécial mais seulement de votre fil Apple.  En option, le toit panoramique ajoute beaucoup de luminosité à l’habitacle.  Son fonctionnement est également impressionnant.  Le coffre à bagages est caverneux.  Baisser la banquette n’est pas simple puisqu’on ne peut pas libérer les loquets dans l’auto mais seulement dans le coffre.  L’ouverture créée par l’abaissement de la banquette n’est pas très large ni haute, donc, pour un objet long, ça peut aider mais, autrement, il n’est pas très utile d’abaisser cette banquette.

Comme plusieurs constructeurs, Kia tente de diminuer sa moyenne de consommation de carburant tout en conservant de bonnes performances en boulonnant de plus petits moteurs sous le capot de ses véhicules en lui joignant un turbocompresseur.  C’est ainsi que la Kia Optima 2013 est disponible en version EX et SX avec un quatre cylindres de 2,0 litres turbo développant 274 chevaux et 269 lb-pi de couple.  Ce couple est atteint dès 1 750 tours/minute et se maintient jusqu’à 4 500 tr/min.  C’est un moteur qui fournit de belles performances, un peu grognon en accélération mais très doux à vitesse de croisière.  La boîte automatique 6 rapports avec mode manuel Steptronic équipait mon véhicule d’essai.  Son fonctionnement est bien mais il ne m’a fallu que quelques secondes d’essai pour me rendre compte que le mode Steptronic est beaucoup trop lent pour être agréable à utiliser.  La suspension protège bien le confort des occupants et sert également bien la tenue de route.  Plusieurs aides à la conduite sont en équipement de série comme les freins ABS aux quatre roues avec répartition de la force de freinage et l’assistance au freinage d’urgence.  Même chose pour le contrôle de stabilité électronique, la gestion de stabilité du véhicule et l’assistance au démarrage en côte.  Tandis que ma voiture roulait sur des pneus de 17 pouces de diamètre, la LX roule sur des 16 pouces et les modèles plus cossus sur des 18.

La Kia Optima 2013 sait vraiment se faire désirer.  Son museau à l’allure sportive conjugué à son arrière plus classique avec sa ligne de toit arrondie et ses portières arrière étirées attire les regards et suscite la convoitise.  Ce qui ne gâche rien, c’est qu’elle est aussi compétente sur la route.  Sa conduite est agréable et son moteur turbo servira beaucoup plus à diminuer la consommation d’essence qu’à faire fondre les pneus sur le bitume.  C’est un autre coup sûr de Kia!

Questions, commentaires, opinions?  Venez discuter de la Kia Optima sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.

Conditions de l’essai

Réalisé du 4 au 7 septembre 2012.
Journées de soleil et de pluie, entre 11 et 29 °C.
Modèle essayé : Kia Optima EX Turbo 2013
Assemblé à West Point, Géorgie, États-Unis
Prix selon www.kia.ca (2 octobre 2012) :
·         LX : 23 450 $
·         LX+ : 27 250 $
·         EX : 28 250 $
·         EX+ : 29 650 $
·         EX Turbo : 30 550 $
·         EX Luxe : 32 350 $
·         SX : 35 450 $
Prix du modèle essayé : 32 100  $ + taxes
Distance parcourue : 422,5 km (47 % autoroute)
Consommation selon Ressources Naturelles Canada (2012):
·         Ville : 9,2 L/100 km
·         Route : 5,8 L/100 km
·         Émissions CO² : 3 542 kg/année
Consommation dans la vraie vie: 9,3 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 1 700 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2 000 tours/minute
Véhicule fourni par Kia Canada.
Photos prises à Ste-Elisabeth, QC

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+