Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

24 janvier 2010

Kia investit en Géorgie: une histoire d'amour qui commence!

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Kia fait beaucoup d'effet dans cette région de la Géorgie. Il faut dire que la population de la région d'Atlanta a été durement touchée au fil des ans avec la fermeture de plusieurs industries du domaine du textile. Pour le reste, il s'agit essentiellement d'agriculture. Donc, à la suite du départ de ces compagnies, la région s'est retrouvée avec un taux de chômage impressionnant. Avant l'arrivée de Kia, l'état de Géorgie avait un taux de chômage de 12% alors que l'Alabama situé tout juste à l'ouest avait 19% de gens sans travail. Des chiffres stupéfiants qui expliquent pourquoi Kia est accueillie ici en sauveur. D'ailleurs, il a fallu beaucoup de courage à Kia pour mettre à bien ce projet qui s'est buté en cours de route à la crise financière.

Les premières négociations en vue de la construction de cette usine d'assemblage ultra-moderne ont débutées en 2003. L'état de Géorgie s'est impliqué à fond dans ce projet et on peut comprendre pourquoi: l'investissement de Kia est de l'ordre de 1,2 milliards de dollars. La construction a débuté en septembre 2006 et il a fallu partir de zéro. Des champs et une voie ferrée à proximité représentaient la toile de départ. L'état de Géorgie a donc dû construire une nouvelle sortie sur l'autoroute I-85 en plus d'infrastructures routières (les Kia Parkway et Kia Boulevard). L'état a aussi construit le premier édifice: le Kia Georgia Training Center. L'édifice de 70 000 pieds carrés avec ses larges vitrines de verre s'intègre parfaitement à l'environnement. C'est à cet endroit que Kia fait les entrevues d'embauche et les entraînements de ses futurs employés. Cet édifice sert exclusivement aux activités de Kia et comprend des salles de conférence, des salles de classe et une salle d'entraînement où tous les candidats doivent réussir à être performants sur des équipements semblables à ceux présents dans l'usine. C'est comme une usine miniature destinée à perfectionner ces candidats. L'état a investit plusieurs dizaines de millions de dollars en sachant très bien que le retour sur investissement promettait d'être rapide. Pour souligner l'intérêt de la population face à cette usine, 43 013 personnes ont fourni leur C.V. dès la première semaine d'ouverture des candidatures pour 1 200 postes disponibles. Kia a souligné la qualité des candidats: 97% avait un diplôme de « high school », 30% avait complété une, deux ou quatre années de collège et 75% habitait la Géorgie. C'est ce qu'on appelle avoir l'embarras du choix. Certains des candidats qui ont été embauchés ont même pris le chemin de la Corée pour apprendre et améliorer leurs connaissances. En tout, avec les emplois indirects, cette usine d'assemblage fournit du travail à 10 000 personnes. Wow!

La pièce de résistance de cette visite est évidemment l'usine d'assemblage. Sa superficie est de 650 acres sur un terrain qui en fait 2 200. 32 proprétaires de terres ont dû être approchés pour mener à bien l'achat des terrains nécessaires à la construction. À pleine capacité, l'usine pourra produire 300 000 véhicules et elle produit plusieurs composantes sur place comme l'estampillage des panneaux de carrosserie. L'usine devrait d'ailleurs être équipée d'une autre presse bientôt afin de créer un nouveau modèle que l'on ne peut dévoiler aujourd'hui. Pour l'instant, cette usine fabrique le nouveau Sorento 2011. À plein pouvoir, cette usine fabriquera un véhicule à toutes les 57 secondes. Ce qui frappe lorsque l'on visite cette usine, c'est la propreté. En fait, les planchers semblent cirés et aucune poussière n'est visible dans les salles de pause intégrées à l'aire de travail. Le premier département est l'estampillage des panneaux de carrosserie. Les feuilles d'acier entrent à un bout de cette énorme boîte pour en ressortir à l'autre bout en moins d'une minute, complètement formées. Ensuite, c'est le département « soudure ». Dans ce département, c'est la machine qui mène le bal. 244 robots exécutent une chorégraphie magistrale afin de réaliser 800 des 1200 soudures nécessaires à l'assemblage du Sorento 2011. Ensuite, c'est le département de peinture où personne n'est admis. L'environnement de ce département doit rester le plus pur possible et seul les employés attitrés à cette tache y ont accès dotés d'un habillement spécial. Lorsque la peinture est bien sèche, la carrosserie est amenée à l'assemblage final. Dans ce département, il n'y a qu'un seul robot, l'assemblage final étant effectué par des personnes sur des planchers de bois roulant. Lorsque tout est assemblé, le véhicule est démarré pour la première fois dans une pièce où les vapeurs plus toxiques du premier démarrage sont récupérées et traitées. Un sous-traitant de Kia fabrique aussi les transmissions sur place et fournit aussi l'usine Hyundai situé en Alabama, plus précisément à Montgomery. Quant à elle, l'usine Hyundai fabrique les moteurs qui sont fournit à l'usine Kia de West Point. Un bel exemple de collaboration entre deux compagnies qui, rappelons-le, font partie du même empire.

En sortant de l'usine, le Sorento 2011 est conduit sur un plancher plein de bosses où la suspension est testée. Ensuite, c'est l'essai en circuit fermé sur la piste d'essai intégrée aux installations de l'usine. Chacun, et je dit bien chacun des Sorento qui sort de cette usine d'assemblage est testé sur circuit avant d'être approuvé. Ici, on recherche la norme « Zero Defect » et l'usine est remplie de bannières du genre « Do it right the first time » afin de rappeler aux travailleurs que Kia ne vise rien de moins que l'excellence.

Côté services, l'usine offre à ses employés une cafétéria de 850 places où on y sert des mets coréens très épicés semble-t-il! Il y aura même une banque dans quelques semaines. Les employés sont tous habillés par Kia avec casquette Kia, pantalons et chandails à l'effigie de Kia, question de créer un sentiment d'appartenance.

J'ai rarement vu des travailleurs ayant l'air aussi heureux de travailler. Personne ne semble stressé mais toutes les opérations se font rondement. Vous me direz que l'usine est neuve et que c'est pour cette raison que tout est encore propre. Je vous signale tout de même que l'usine fonctionne 8 heures par jour depuis le 16 novembre 2009, jour de la sortie du modèle Sorento #1. Donc, plus de deux mois de production et tout est encore dépourvu de saleté. Pensez seulement à garder votre appartement propre tous les jours pendant deux mois et vous comprendrez que le souci de la propreté est dans les priorités de Kia. Kia est le sauveur de West Point, endroit que les gens quittaient graduellement faute d'emploi et faute d'avenir. Il vive maintenant l'inverse. La petite municipalité va maintenant pouvoir rénover ses infrastructures et penser à faire progresser sa population car maintenant à West Point, l'avenir est ensoleillé. Et si vous vous demandez ce que conduit Drew Ferguson IV, le maire de West Point, il conduit un Kia Sorento.

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+