Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

20 décembre 2012

Essai routier: Chevrolet Spark 2013




Avec le prix de l'essence en constante hausse, il est apparu, depuis quelques années, de nouvelles catégories de voitures.  Les véhicules hybrides et les hybrides branchables étaient pratiquement inconnus il y a à peine 10 ans.  Même les turbocompresseurs font un retour pour donner un peu de punch à des moteurs de plus petite cylindrée.  Les voitures urbaines s'en viennent également, peu à peu, pour tenter de ralentir les ardeurs des compagnies pétrolières.  La plus vieille sur le marché, la smart, subit maintenant les assauts des petites Fiat 500, de la Scion iQ et de la vedette de cet essai, la Chevrolet Spark 2013.  Celle-ci nous provient tout droit de Corée du Sud et se propose de vous transporter d'un endroit à l'autre aussi bien qu'une voiture plus volumineuse.

La catégorie des voitures urbaines, ou micro-voitures, est nouvelle en Amérique du Nord, mais elle existe depuis de nombreuses années ailleurs dans le monde.  L'essence a toujours été abordable ici, alors pourquoi se contenter de petites dimensions et de petits moteurs?  C'était l'ancienne philosophie américaine, mais maintenant, il faut tout revoir.  Le jour n'est pas loin où l'essence pourrait franchir la barre des deux dollars le litre, tout comme dans plusieurs pays du monde actuellement.  Il faut se demander si tous nos déplacements sont vraiment indispensables et, surtout, comment nous allons nous déplacer.  C'est ici qu'entre en scène la Chevrolet Spark, une micro-voiture qui offre quatre places assez confortables pour des déplacements en ville où elle se trouve dans son élément.

La Spark 2013 offre trois niveaux d'équipements : LS, 1LT et 2LT.  La silhouette n'est pas vilaine et l'agencement des glaces latérales nous rappelle immédiatement la Sonic.  Tout comme cette dernière, les poignées des portières arrière sont intégrées aux piliers C, ce qui procure à la Spark une allure de coupé.  La partie arrière est vraiment tranchée à la hache et, puisque les places arrière sont relativement logeables, l'espace de chargement est très étroit.  C'est tout de même plus grand que dans la Scion.

Avec la Chevrolet Spark 2013, on vise une clientèle jeune, celle à la recherche d'une première voiture.  C'est pourquoi l'habitacle a été conçu avec cette clientèle en tête, du moins dans les versions LT.  Ma voiture d'essai était au sommet de la gamme, soit la 2LT.  Dans cette version, on prend place sur des sièges de similicuir confortables, mais sur une courte distance.  Lorsqu'on dépasse 100 kilomètres sur ces sièges, on a hâte de se « déplier ».  J'aime bien ce similicuir qui semble résistant et sera sûrement facile à nettoyer.  Le volant est inclinable et les cadrans sont fixés à la colonne de direction.  Ils sont petits et de style moto, dixit Chevrolet.  L'ensemble est très clair.  Un seul cadran, celui de l'indicateur de vitesse avec gros chiffres blanc sur fond noir.  À droite du cadran, un petit écran avec une foule de renseignements (compte-tours, compteurs journaliers, consommation d'essence, etc...) que vous pouvez adapter à ce que vous voulez y retrouver.  On aurait peut-être pu y mettre un peu de couleurs, mais c'est une question de goût.  La pièce de résistance, dans le bloc central, est cet écran de sept pouces qui sert de système d’info-divertissement.  Outre la radio, vous pourrez y visionner des photos et des vidéos enregistrées sur une clé USB ou sur votre téléphone intelligent relié par Bluetooth.  Vous pouvez aussi relier vos iPod touch par Bluetooth ou par fil USB.  Mais pas les deux en même temps!  À l'aide d'un téléphone intelligent, vous aurez accès à plusieurs applications et même à un navigateur GPS conçu spécialement pour le système MyLink de Chevrolet.  J'espère que vous avez un bon forfait de données sur votre téléphone intelligent!

À l'arrière, l'espace est tout de même limité pour les jambes.  Mes deux grands adolescents ont réussi à y prendre place sans trop se plaindre.  Vous aurez peut-être remarqué que GM n'a pas poussé l'audace à boulonner une cinquième ceinture de sécurité au centre.  Les ingénieurs y ont plutôt aménagé un petit rangement et un porte-gobelet.  Bonne idée!  Pour ce qui est de l'espace cargo, assurez-vous de ne pas pas faire trop d'emplettes à l'épicerie ou, sinon, vous devrez abaisser la banquette.  Celle-ci ne forme pas un plancher plat, mais ça peut quand même dépanner pour de gros objets. 

Sous le petit capot se cache un moteur inconnu ici jusqu'à présent : le quatre cylindres Ecotec de 1,2 litre.  Fort de ses 84 chevaux, il réussit à bien propulser la puce (c'est le surnom qu'on lui a donné pendant la semaine d'essai!).  Il est, bien sûr, bruyant en accélération, mais la transmission automatique à quatre rapports optionnelle fait tout son possible.  L'équipement de base comprend une boîte manuelle à cinq rapports.  À vitesse de croisière, c'est plutôt agréable.  Sa force, c'est la circulation urbaine où elle se faufile et où elle peut se stationner avec une facilité déconcertante.  Pas besoin de système de stationnement actif!  La direction, assistée électriquement, est bien et la suspension est parfois dure, dureté que l'on peut imputer à l'empattement court.  Les micro-voitures ont toutes ce petit problème.  Le freinage est assuré par des disques à l'avant et des tambours à l'arrière et ils n'ont pas de problème à arrêter cette voiture qui pèse à peine plus d'une tonne.

Peut-être vous inquiétez-vous de la sécurité dans une aussi petite voiture.  La Spark a remporté plusieurs prix pour sa sécurité, à la fois en Europe et en Corée.  Sa structure est composée à 60% d'acier haute résistance.  L'antipatinage et l'antiblocage sont de série dans tous les modèles, de même que les 10 coussins gonflables, dont des protège-genoux pour le conducteur et le passager.  Ce qu'il vous reste à faire, c'est éviter de croiser le chemin d'un Hummer, en conduisant prudemment!

Mes attentes n'étaient pas très élevées en ce qui concerne la Chevrolet Spark 2013.  Je m'attendais à un moteur pas très puissant et à un espace intérieur plutôt restreint.  Sur ce point, ce sont les places avant qui m'ont surpris par leur confort relatif, considérant les dimensions de la voiture.  C'est en ville que j'avais le plus d'attentes et, après une journée entière passée au centre-ville de Montréal dans la circulation, je peux affirmer que c'est à cet endroit qu'elle se sent chez elle.  Elle peut faire de longues distances, mais elle sera toujours plus heureuse, et vous aussi, dans le smog de la grande ville!

Questions, commentaires, opinions?  Venez discuter de la Chevrolet Spark sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.

Conditions de l’essai

Réalisé du 5 au 10 décembre 2012.
Journées de soleil, nuages, pluie, neige et verglas, entre -7 et 4 C. (Belle semaine!)
Modèle essayé : Chevrolet Spark 2LT 2013
Assemblé en Corée du Sud
Prix selon www.chevrolet.ca (20 décembre 2012) :
·         LS : 11 845 $
·         1LT : 15 195 $
·         2LT : 16 995 $
Prix du modèle essayé : 21 595 $ + taxes
Distance parcourue : 814,4 km (25 % autoroute)
Consommation selon Ressources Naturelles Canada :
·         Route : 5,2 L/100 km
·         Ville : 7,1 L/100 km
Consommation dans la vraie vie: 7,1 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 2 600 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 3 000 tours/minute
Véhicule fourni par General Motors Canada.
Photos prises à Joliette, Québec

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+