Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

12 avril 2006

Essai routier: Mazda6 Sport 2006

Mazda a vraiment le vent dans les voiles par les temps qui courent. On a qu’à penser aux nombreuses Mazda3 rencontrées sur nos routes, aux Mazda5 qui créent littéralement une nouvelle catégorie, à la fabuleuse RX-8 et son unique moteur rotatif et le futur Mazda CX-7 qui arrivera au courant de l’été. Et il ne faudrait pas oublier la Mazda6 que j’ai essayé récemment et qui m’a emballé.

La Mazda6 est apparue fin 2004 en tant que modèle 2005. Depuis ce temps, de nouvelles configurations sont apparues si bien qu’elle est maintenant disponible en version berline 4 portes, Sport familiale et Sport 5 portes. C’est cette dernière que j’ai essayée et en version GT s.v.p. Précisons que la Mazda6 est construite sur la même plate-forme que la Ford Fusion. Mazda affirme toutefois l’avoir modifiée pour lui ajouter du « vroum-vroum » comme elle le dit. Et ça marche puisque la Mazda6 a un tempérament plus sportif que la Ford Fusion, ce qui n’enlève rien à la qualité de celle-ci.

À l’intérieur, on retrouve cinq places. Les matériaux semblent de bonne qualité incluant le cuir qui recouvrait les sièges de ma voiture d’essai. Toutes les commandes me sont apparues facile d’accès et des touches lumineuses au volant servant à contrôler le système audio et le régulateur de vitesse sont de série sur la plupart des modèles. Le volant est réglable et télescopique ce qui permet de se choisir une excellente position de conduite. Les sièges sont d’ailleurs confortables et disposent d’un très bon support latéral. Le seul détail qui m’a déplu à l’intérieur est l’affichage. Celui-ci est rouge et me rappelle les tableaux de bord de Pontiac. D’ailleurs, la petite barre d’affichage en haut de la console centrale ressemble à s’y méprendre à celle que l’on retrouve dans la Pontiac G6. Ça démontre un manque d’originalité d’autant plus que l’on peut faire à peu près n’importe quoi aujourd’hui avec la fibre optique. Il s’agit d’y mettre un peu de temps. La Mazda6 Sport 2006 est bien entendu polyvalente grâce à son hayon et à ses sièges arrière qui se rabattent à plat avec les appuie-tête en place. Plus besoin de chercher une place pour les cacher!

Sous le capot de la Mazda6 2006, on retrouve un 4 cylindres de 2,3 litres de 160 chevaux ou un V6 de 3,0 litres et 215 chevaux. J’ai bien aimé les performances de ce dernier même avec la transmission manuelle à 5 rapports. Les accélérations sont excellentes et sa sonorité nous incite à la conduite sportive. L’embrayage est doux et ne requiert pas de période d’accoutumance. Une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou une automatique à cinq vitesses sont disponibles en option. La suspension indépendante aux quatre roues procure une excellente tenue de route et les pneus de 18 pouces de la Mazda6 Sport GT 2006 n’y sont sûrement pas étrangers. La voiture colle à la route tout en laissant une bonne dose de confort. Le freinage est puissant et profite de l’antiblocage. Le système antipatinage est de série sur la plupart des modèles.

Côté sécurité, presque tous les modèles de Mazda6 2006 comportent des coussins gonflables avant et latéraux ainsi que des rideaux gonflables latéraux. En fait, seul le modèle GS n’a pas droit à cette attention et n’a que les coussins frontaux. D’autres systèmes moins visibles comme les appuie-tête avant réduisant le coup de fouet cervical se charge aussi de vous garder en vie à la suite d’un accident.

En bref, la Mazda6 2006 est une bien belle voiture, performante et doté d’un sex-appeal indéniable. Le plaisir de conduire à son volant est bien présent et on ressent tout le « vroum-vroum » que Mazda lui a injecté. Au chapitre des moteurs, discutez avec d’autres propriétaires de Mazda pour savoir ce qu’ils pensent du moteur 4 cylindres. Plusieurs personnes m’ont rapporté avoir une consommation d’essence plus élevée que ce qui est annoncé par le constructeur. Si vous l’achetez pour son aspect économique, c’est sûrement un point à vérifier. Passez chez votre concessionnaire Mazda pour faire un essai. C’est le seul moyen de vous faire votre propre opinion. Bonne route!

1 commentaire:

Natalie a dit...

si je peux avoir votre mail pour contact

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+