Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

15 décembre 2008

Chrysler Canada présente son plan de restructuration

CHRYSLER CANADA - En réponse à une lettre conjointe de l’honorable Tony Clement, ministre fédéral de l’Industrie, et de l’honorable Michael Bryant, ministre du Développement économique de l’Ontario, Chrysler Canada a soumis aux deux ministres un plan détaillé de ses opérations et de sa restructuration. Le ministre fédéral Tony Clement et le ministre ontarien Michael Bryant avaient demandé à Chrysler Canada de plus amples renseignements pour appuyer sa demande d’aide.

Dans le document, Chrysler Canada présente en détail ses opérations au Canada, son impact sur l’économie canadienne et son plan pour assurer sa viabilité à long terme. Chrysler Canada a ajouté à ces renseignements ceux présentés au gouvernement américain plus tôt.

Selon Reid Bigland, président et chef de la direction de Chrysler Canada : « Notre demande en vue d’obtenir un prêt temporaire et entièrement remboursable des gouvernements de l’Ontario et du Canada est fondée sur deux objectifs. D’abord, nous voulons nous assurer que Chrysler dispose des fonds suffisants pour mener à bien son plan de restructuration durant une période de ralentissement sans précédent des ventes de véhicules en raison de la crise financière. Ensuite, nous voulons protéger l’apport important des opérations et des activités de fabrication de véhicules de Chrysler au Canada. »

Chrysler Canada est l’une des grandes sociétés socialement responsables du Canada. Elle a été, et sera toujours, un pilier de l’économie de l’Ontario. Cependant, les difficultés actuelles au sein de l’économie mondiale en général et du secteur de l’automobile en particulier, posent des défis importants que Chrysler Canada doit surmonter afin de demeurer l’un des chefs de file de l’économie du Canada et de l’Ontario. En tant que fabricant et distributeur de produits établi principalement dans des pays membres de l’ALENA, Chrysler doit composer avec le risque posé par le resserrement du marché du crédit et l’effondrement du secteur de l’automobile qui a
suivi.

Durant le premier semestre de 2008, Chrysler a atteint les objectifs de ses plans de reprise des activités et de transformation. En juillet 2008, avant que la crise mondiale du crédit ne frappe et que la société ne soit forcée de se retirer du marché du crédit-bail, Chrysler Canada a connu 23 mois consécutifs de croissance de ses ventes d’une année sur l’autre, un résultat sans précédent dans son histoire, et ce, malgré les mesures de restructuration entreprises durant cette même période.
La crise mondiale du crédit est survenue, entraînant une crise des liquidités qui a réduit, voire annihilé, l’accès au crédit pour les consommateurs, ce qui a mené à une chute dramatique jamais vue des ventes de véhicules en Amérique du Nord et mis en danger le plan de restructuration de Chrysler Canada.

Le plan stratégique de Chrysler comporte trois volets :
• Réduction des coûts fixes
• Investissement dans de nouveaux véhicules et de nouvelles technologies
• Création d’alliances stratégiques et de partenariats

Cette année, Chrysler Canada a célébré son 83e anniversaire en tant que membre de premier plan du secteur industriel du Canada. Au fil des huit dernières décennies, la société est passée de 181 employés à quelque 9 800 employés, ce qui en fait l’un des principaux employeurs en Ontario et au Canada, et particulièrement dans les collectivités de Brampton et de Windsor.

Chrysler Canada compte un plus grand nombre d’employés retraités que d’employés en poste. Actuellement, environ 13 000 retraités au Canada reçoivent une pension de retraite de Chrysler.

Ensemble, les employés actuels et retraités de Chrysler Canada, ainsi que les membres de leurs familles et leurs personnes à charge, forment un groupe de plus de 50 000 Canadiens qui dépendent de la vigueur et de la prospérité de Chrysler Canada.
Le réseau de 454 concessionnaires Chrysler, Jeep et Dodge au Canada emploie quant à lui plus de 24 000 Canadiens.

Chrysler Canada a son siège social à Windsor. La société compte des usines d’assemblage de véhicules à Brampton et à Windsor, en Ontario, ainsi qu’une usine de coulage située au sud-ouest de Toronto. Collectivement, ces usines assemblent plus d’un demi-million de véhicules chaque année, dont 86 % sont exportés aux États-Unis. Il y avait depuis plusieurs années trois quarts de travail à chacune de ces usines. Cependant, un quart de travail a été éliminé récemment à l’usine d’assemblage de Brampton afin d’ajuster la production au recul des ventes sur le marché américain. On compte toujours trois quarts de travail à l’usine d’assemblage de Windsor, la plus grande usine du réseau de fabrication de Chrysler.

Le centre de recherche et développement primé de Chrysler Canada, situé à Windsor et fonctionnant en partenariat avec l’Université de Windsor, fournit une expertise
technique en matière d’évaluation et de mise à l’essai des projets depuis plus de 20 ans. Le partenariat de l’Université de Windsor et du centre de recherche et développement de Chrysler Canada a dirigé et soutenu de nombreux programmes de développement de technologies de pointe, portant notamment sur les véhicules alimentés au propane ou au gaz naturel et sur les véhicules électriques.
Les produits Chrysler se sont toujours très bien vendus sur le marché canadien. Chaque année, Chrysler Canada vend environ 230 000 véhicules, soit une part de 13,5 % du marché, à des consommateurs canadiens qui se fient au service après-vente, à la garantie et aux pièces de rechange de Chrysler Canada.

En 2007, Chrysler Canada est devenue le deuxième plus important vendeur de véhicules au Canada, derrière General Motors Canada. De plus, durant la même année, Chrysler Canada a accru sa part de marché et ses ventes différentielles plus que tout autre de ses 20 concurrents sur le marché de la vente de véhicules au Canada. Chrysler Canada était le seul fabricant à compter deux modèles parmi les cinq modèles les plus vendus au pays, soit la fourgonnette Dodge Caravan construite à Windsor et la camionnette Dodge Ram.

La gamme de produits actuelle de Chrysler répond aux besoins du marché canadien, offrant le meilleur rapport qualité-prix aux consommateurs canadiens et la consommation d’essence la plus efficace de l’histoire de la société. Ayant lancé plus de 12 nouveaux véhicules au cours des 18 derniers mois, Chrysler Canada offre l’une des gammes de produits les plus jeunes. Plus de 40 % de ses véhicules vendus au Canada sont des véhicules à quatre cylindres économiques en essence ou des véhicules à moteur diesel.

Chrysler Canada est très fière de construire depuis plus de 25 ans la minifourgonnette la plus vendue au Canada, un titre qu’aucun autre fabricant n’a menacé de lui enlever. Récemment, le tout nouveau Dodge Journey de Chrysler a obtenu le titre de véhicule multisegment le plus vendu au Canada.

Chrysler Canada a bon espoir qu’en obtenant le prêt-relais demandé pour ses opérations au Canada elle pourra mener à bien son plan de restructuration et reprendre la voie de la rentabilité à long terme.

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+